Follow:
Aventure, Décisions, émotions, Voyage

Je me suis fait stalker en Corée du Sud

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis quelques temps maintenant on peut voir de nombreuses ” safe zone” dans les métros de la capitale. Alors oui la Corée du Sud est un des pays les plus sûrs au monde mais il n’empêche que le nombre de harcèlement ( harcèlement moral, harcèlement sexuel, harcèlement scolaire, cyber-harcèlement ) augmente de plus en plus. Laissez moi vous raconter mes expériences …

Le harcèlement existe partout dans le monde mais j’ai pensé que partager mes expériences en Corée du Sud pourrait peut-être vous intéresser. Dans ces moments-là on se retrouve généralement seule et sans vraiment savoir comment réagir. Le harcèlement est à prendre très au sérieux !. Voici mon histoire.

Au petit matin sur la capitale

Après une nuit bien arrosée avec mes amis, je suis rentrée chez moi sur les coups de 7h du matin en taxi. Il faisait jour, les oiseaux chantaient et les rues étaient calmes. Devant moi je vois un homme en train de fumer sa cigarette:, je passe devant sans me douter qu’il allait être le protagoniste principal de mes cauchemars pour les deux prochaines semaines.

Pour accéder à mon appartement, je devais monter plusieurs marches. Je vérifie tout de même derrière moi, on ne sait jamais: l’homme est parti. J’ai senti tout de même qu’il n’était pas loin mais la fatigue m’a rapidement fait oubliée cette petite “angoisse”.

Ma chambre se situait au rez-de chaussée et ma fenêtre donnait sur la ruelle. Il était très facile d’ouvrir la fenêtre de l’extérieur mais à vrai dire je ne pensais pas que ce serait possible en Corée du Sud. Le pyjama enfilé, je mets un peu de musique et commence à surfer sur le net quand soudain : UNE MAIN traverse ma fenêtre. Oui une main mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agissait de la main du fumeur de cigarette ! Tétanisée, je n’arrivais pas à bouger. J’ai tout de même ouvert mon rideau et effectivement l’homme se tenait devant ma petit fenêtre et était en train de se toucher par la même occasion. J’ai hurlé et suis sortie de ma chambre en tentant de réveiller les filles de ma colocation. Entre temps j’ai appelé un ami qui a immédiatement appelé la police ( bien sur celle-ci n’a pas bougé d’un poil ). Une des filles de ma coloc est sortie de ma chambre, je lui ai expliquée la situation et, armée d’un pot de fleur, elle est sortie dehors afin de voir si l’homme était toujours là. Bien entendu, il s’est volatilisé.

Deux jours plus tard, j’ai déménagé et ai demandé une chambre sans fenêtre. Cet homme a pris le temps de me suivre et de se cacher lorsque je regardais autour de moi. Il m’a suivi et a su où j’habitais et où je dormais ! Comment ? Je suppose qu’il m’a observé plusieurs fois avant d’agir…

Trois bouteilles de soju plus tard

Un soir, alors que je rentrais chez moi pour récupérer un livre puisque mon ami en avait besoin,un homme saoul se tenait debout sur la route en train de me fixer. Je ne fais pas attention, j’accélère le pas, j’entre chez moi, récupère la clé et repars immédiatement rencontrer mon ami.

En sortant de chez moi, je revois cet homme qui était toujours en train de me fixer. J’accélère le pas puis j’entends ” Agassi !!! ” ( “Jeune demoiselle ! “). Je ne me retourne pas et continue mon chemin. L’homme a réussi à me rattraper et m’agrippe le bras. ” Agassi, je vous suis depuis tout à l’heure, venez on va boire un verre”. Non mais pour qui il se prend le vieillard ? Je lui répond donc en Coréen que non ce n’est pas possible et qu’il doit me lâcher immédiatement sinon j’appelle la police.

L’homme me lâche mais commence à être agressif dans ses propos. Je continue donc mon chemin et parvient à la semer. L’histoire se termine ici mais je vous l’avoue, j’ai quitté le quartier quelques temps plus tard à cause de ces deux incidents.

Alors mesdemoiselles attention à vous lorsque vous rentrez chez vous , il faut rester vigilante dans n’importe quelle situation !

INFORMATIONS

Harcèlement sexuel: Séoul envisage des métros réservés aux femmes

Autre article concernant le harcèlement dans le métro

 Subway Safekeeper ( 지하철 안전 지킴이) :application permettant aux femmes de signaler le harcèlement directement au métro de Seoul grâce à la géocalisation.

  (Source: IZE Magazine)

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply Laura de BBxMarmotte

    Wahou, elles sont flippantes tes histoires ! Surtout la première.. Il m’est arrivé un truc similaire quand j’habitais encore en France. J’attendais mon copain dans la voiture et un homme s’est garé à côté. Il s’est mis devant sa voiture et a commencé à se déshabiller et se toucher en me fixant :O J’étais tétanisée.. Il y a vraiment des fous sérieusement !

    11/01/2017 at 18:53
  • Leave a Reply